Avocat au barreau de Lyon
Droit pénal
POURQUOI UNE GREVE DES AVOCATS ?            avocat greve

avocats-lyon
                                                                                             
Le 16 septembre, les avocats seront en grève, partout en France.


POURQUOI ?

La réforme prévoit de doubler nos cotisations mensuelles et de diviser par deux notre pension de retraite.


Actuellement notre profession :
- autofinance totalement les pensions des avocats retraités par les cotisations des avocats actifs
- et participe à la solidarité nationale, annuellement, à hauteur de 90 millions d'euros soit 1 300€ par avocat


CELA CONCERNE T-IL LES CITOYENS ?

Une telle mesure aura pour effet une augmentation de nos honoraires et donc aura un impact sur l'accès au droit et à la justice pour les citoyens.

Quelle profession peut supporter financièrement une telle mesure ?

D'autres professions sont concernées avec les même répercussion pour les citoyens.
Les médecins, infirmiers libéraux, kinésithérapeutes, dentistes, ortophonistes, personnels navigants ont répondu à notre appel et nous rejoindront le 16 septembre pour défendre notre régime automone de retraite et nous opposer à la hausse vertigineuse de nos cotisations.

 

LES AVOCATS NE SONT ILS PAS TROP RICHES ?

Certains d'entre vous penseront que les avocats sont immensément riches, des nantis, et pourront assumer cette nouvelle charge sans avoir à se plaindre.

Or, si à titre personnel vous avez payé un jour des honoraires que vous avez trouvé élevés, il faut savoir :

1- que la plupart des avocats ont une activité judiciaire c'est-à- dire de défense de particuliers ou des PME, c'est à dire des honoraires accessibles aux bourses

2- que l'activité judiciaire ne se limite pas à plaider 15 minutes l'affaire. Ce n'est que la partie visible de l'iceberg. Nous avons passé de nombreuses heures de travail sur ce dossier bien en amont

3- que la plupart des avocat judiciaires acceptent de travailler à l'aide juridictionnelle.
Le montant alloué dans ce cadre est bien moindre que les honoraires classiques. (en moyenne : 1 dossier de divorce avec honoraires classique = 3 dossiers de divorce à l'AJ ; 1 dossier correctionnel = 4 dossiers de défense à l'AJ)
Nous estimons qu'accepter de travailler à l'AJ relève de notre mission et de notre devoir. L'aide juridictionnelle est aux avocats ce que que la CMU est aux médecins.

4- que les avocats sont déjà lourdement chargés : Urssaf, impôts, charges salariales pour le secrétariat, cotisations maladies (alors que nous n'avons pas droit aux indemnités journalières en cas de maladie de moins de 3 mois et d'accident du travail)...

La plupart des avocats se dégagent au final un revenu convenable uniquement grâce à de nombreux dossiers et donc de nombreuses heures et journées de travail.


Une telle charge sur nos cotisations retraites condamne notre profession à la mort économique et avec elle à l'accès au droit.